Le seul mot innocence, par sa structure, montre que c’est la nocence qui est première. La nocence, c’est la nuisance, le fait de nuire, des incivilités au terrorisme, du bruit à la plastification du monde, du vandalisme à l’artificialisation de la Terre, du Petit et du Grand Remplacement au remplacisme global davocratique.