Contrairement au vieux négationnisme, qui n’affectait que de petits groupes lucifuges, le négationnisme de masse est le fait de toute une société, ses inspirateurs, ses gestionnaires managériaux, et son peuple. Il ne porte pas sur le génocide au gaz, il porte sur le génocide à l’homme, le grand remplacement, le changement de peuple et de civilisation : phénomène essentiel de notre époque, qui ne doit jamais être mentionné, afin que soit assurée l’industrialisation commerciale de l’espèce. A partir de là, le mensonge gagne l’ensemble du réel, c’est le faussel.