Nous sommes au dernier jour de la liberté, face aux deux calamités qui assaillent conjointement notre patrie et notre civilisation, comme dans “La Peste” de Camus : l’épidémie et l’occupation étrangère, la maladie et le totalitarisme, le mal et le mal. Demain commence un nouveau confinement. Hier des Turcs se livrent à une christiannade en règle contre les Arméniens dans les rues de Vienne, Isère, et attaquent la police indigène. Ce matin à Nice un attentat islamiste tue et blesse plusieurs personnes dans une basilique. Il faut en finir. Renaud Camus, président du Conseil National de la Résistance Européenne (CNRE), le général Antoine Martinez, président des Volontaires Pour la France (VPF), Karim Ouchikh, président de Souveraineté Indépendance et Liberté (Siel), le général Christian Piquemal, président du Cercle des Citoyens et Patriotes (CCP) et Jean-Louis Trainar, fondateur de Minurne-Résistance, vous appellent à vous rassembler pacifiquement à quatre heures cet après-midi devant les cathédrales, pour exprimer un grand refus, du terrorisme, de la violence et du fléau islamiste bien sûr, à éradiquer par tous les moyens, mais aussi du changement de peuple et de civilisation, dont ils ne sont que l’inévitable expression en acte.