La condamnation horriblement lourde des Identitaires du col de l’Échelle est une infamie, surtout au regard des indulgences inouïes dont bénéficient en toute occasion, de la part du pouvoir remplaciste et de ses juges, la collaboration et l’Occupant, pour qui ce ne semble être jamais que relaxes ou sursis. La preuve en est faite une fois de plus : notre société est la première dans l’histoire de l’humanité à accabler sans pitié ceux qui veulent la défendre en conformité avec ses lois, et à se montrer toute mansuétude pour ceux qui travaillent à sa perte, quand ceux-ci ne sont pas, en plus, comblés d’honneurs et de prébendes. La davocratie macro-remplaciste est prête à tout tolérer sauf une chose : la moindre opposition au seul objectif qui compte vraiment pour elle, à savoir le parachèvement du changement de peuple et de civilisation, la substitution ethnique, le génocide à l’homme, la mise en place du bidonville global, la bonne marche des usines à Matière Humaine Indifférenciée.

Le Conseil National de la Résistance Européenne assure les jeunes Identitaires victimes de la férocité remplaciste de son entière solidarité, de sa sympathie, de son amitié et de son admiration.