La fureur négationniste-génocidaire ne connaît plus de bornes, même dans les partis politiques du remplacisme mou. Affolé par la montée dans les sondages d’Éric Zemmour, M. Xavier Bertrand, candidat à la candidature “LR” à la présidence de la République propose, afin que décidément la question du Grand Remplacement n’affleure sous aucun prétexte dans le débat, que les procureurs de la République, c’est-à-dire la voix même de la répression, puissent eux-mêmes prononcer les sentences et condamner plus vite ceux qui protesteraient contre le changement de peuple. Cette disposition inouïe mettrait évidemment à bas tout le système judiciaire français, et d’ailleurs toute idée de la justice civilisée dans le monde. Sous prétexte de mieux défendre un État de droit nullement menacé — sinon bien sûr par l’invasion, la colonisation et l’occupation —, on le détruit. Pour sauver les fameuses “valeurs de la République”, qui, il est vrai, font tant pour le génocide par substitution, on les abolit.