Le Liban s’enfonce dans l’abîme. Sa population sombre dans la misère et le pays lui-même dans l’extinction, l’anomie, le néant. Jadis la France était son protecteur, aujourd’hui c’est lui qui est le modèle de la France, son présage, son Mané, Thécel, Pharès. Toutes les politiques et toutes les figures politiques de quelque pouvoir en notre nation depuis un demi-siècle se sont ingéniées à faire d’elle un autre Liban comme elles en faisaient une autre Yougoslavie, une autre Afrique du Sud, une autre Amérique du conflit racial permanent et de l’effacement de la civilisation occidentale. Il n’y a qu’une alternative : ou bien ces figures, discours et personnalités sont et demeurent imbéciles, ou bien ils sont et demeurent criminels.