Après le plus récent attentat qui vient de coûter la vie à une policière égorgée dans un commissariat à Rambouillet, le pouvoir remplaciste, son ministre de l’Intérieur et son président assurent une fois de plus, ridiculement, qu’ils feront tout pour assurer la sécurité des Français et pour lutter contre l’islamisme, avec lequel ils ont l’intention affichée de se montrer implacables. Apparemment la défense de la “sécurité des Français” va se concentrer sur les commissariats, les gendarmeries, et bien entendu les mosquées. La situation continue d’être envisagée comme une série indéfinie de fâcheux faits-divers et jamais, jamais, pour ce qu’elle est : une guerre de conquête et de colonisation, un précipité changement de peuple et de civilisation, un génocide par substitution, de plus en plus souvent aggravé d’un génocide au couteau. Il n’y a d’espoir que dans un réveil, un sursaut et une révolte de la population indigène et assimilée, prenant enfin conscience qu’elle est gérée bien plus que gouvernée, comme de la Matière Humaine Indifférenciée, par ceux-là même qui la livrent quotidiennement, par navires entiers d’occupants, à la Soumission et à la substitution ethnique, avec la complicité du bloc médiatique néga-génocidaire.