L’élargissement du regroupement familial autour des mineurs étrangers accueillis expose avec éclat la totale hypocrisie d’une prétendue politique ferme à l’égard de l’immigration de masse. Déjà tous les mineurs étrangers ont un droit à la France, et donc à l’Europe, du seul fait de leur qualité de mineur, ce qui est pure folie — d’autant que cette qualité de mineur est la plupart du temps totalement usurpée. Mais voici maintenant que ces mineurs étrangers, pour la plupart Africains, qu’on impose comme concitoyens aux Français et aux Européens sous les espèces du désastreux “vivre ensemble“, vont pouvoir faire venir tranquillement auprès d’eux toute leur fratrie : autrement dit, ils ne sont que des têtes de pont. C’est pour l’Afrique un droit à l’Europe qui est ainsi officiellement créé.

Malgré l’hébétude également créée et entretenue des populations indigènes, aucun doute n’est donc plus possible pour elles. La plupart des gouvernements que les Européens se sont donnés, et notamment le gouvernement français, l’Union européenne, les juges, les médias, veulent la substitution ethnique, cette GPA généralisée, cette pire des manipulations génétiques. Ils servent les intérêts du remplacisme global, qui lui-même n’a qu’un objectif, tout industriel et financier : l’entretien de la bulle, la production sans cesse accélérée et plus abondante de la Matière Humaine Indifférenciée (MHI).


Consulter la liste des communiqués.