Le président de la République se rend à Nantes afin d’y promouvoir une fois de plus la “diversité”, cette fois tout particulièrement dans l’enseignement supérieur et la haute fonction publique. L’opération est la même que celle qui a jadis détruit l’école, l’université, le niveau des grandes écoles et la culture en général. Le Grand Remplacement s’opère selon les mêmes modes exactement que naguère le Petit. Ce n’est jamais qu’un système de passe-droits et de submersion, de passe-droits pour la submersion. “Diversité”, comme “Shoah”, est un nom pour un génocide, cette fois par substitution. Non seulement elle est l’instrument du changement de peuple et de civilisation, elle est aussi le moyen de l’éradication du divers. Plus il y a de diversité au sein des nations, moins il y en a sur la terre, et plus l’espèce est broyée en la Matière Humaine Indifférenciée (MHI). C’est pourquoi la diversité est si chère à la davocratie, aux industries de l’homme, et aux champions de sa liquéfaction pour les bidons du Bidon-Monde.