Le CNRE fait part de sa très grand tristesse à la nouvelle de la mort de Sir Roger Scruton, intellectuel anglais, l’un des penseurs européens les plus considérables de notre temps, et l’un de ceux qui a le mieux analysé, non sans un accablement souriant, le massif effondrement culturel qui était la condition sine qua non du changement de peuple et de civilisation, c’est-à-dire du génocide par substitution. La fin de la transmission, la destruction haineuse et stupide de l’héritage, le Petit Remplacement, en somme, sans lequel ne pourrait jamais survenir le Grand, ont eu en sa personne l’un de leurs exégètes les plus fins, les plus sensibles et nostalgiques, les plus attachés aux paysages, aux livres, à la musique, aux patries, à tout ce que nous voyons rageusement détruit sous nos yeux, par la bêtise au service du profit. Homme de haute civilisation, héritier au sens le plus noble du terme, celui de l’amour et de la volonté de partage, c’était en outre un homme charmant, la courtoisie et la gentillesse incarnées. Nous le pleurons amèrement.