À Lesbos les habitants exaspérés se soulèvent contre la submersion migratoire organisée. L’armée grecque les soutient. Ils sont un exemple et un modèle pour l’Europe entière. Déjà l’héroïque Pologne, tant de fois asservie et toujours révoltée, envoie des troupes en renfort. On dirait qu’après vingt-cinq siècles la civilisation européenne remonte à ses sources, auprès d’Alcée et de Sappho. Que ne remonte-t-elle jusqu’à Homère, et ne retrouve-t-elle dans l’Iliade un peu de virilité et de style !

Les peuples européens s’honoreraient en épaulant de toutes leurs forces la Grèce, leur mère à tous : non certes pour la soulager seulement du fardeau de l’invasion et se le répartir, mais pour le rejeter une bonne fois et inaugurer de la sorte l’indispensable mouvement de libération de leurs territoires : la remigration.