Le Conseil National de la Résistance Européenne salue avec sympathie, respect et admiration pour son courage Son Exc. M. Éric Fournié, ambassadeur de France en Hongrie, qui vient d’être écarté de son poste pour avoir, en une note diplomatique confidentielle, pris la défense, et dit tout le bien qu’il pensait, du gouvernement auprès duquel il était en mission, celui de M. Viktor Orban. M. Éric Fournié, par sa clairvoyance et son honnêteté, aurait toute sa place au Conseil National de la Résistance Européenne.

À l’heure où le pouvoir remplaciste — celui qui désire et qui agence le changement de peuple et de civilisation, la substitution ethnique, la submersion migratoire — craque et se fendille partout en Europe, le président de la République, par la brutalité spectaculaire de son geste, tient à rappeler qu’il est en Europe le meilleur représentant de ce pouvoir ; et que le macronisme n’est rien d’autre que l’expression la plus achevée de la davocratie directe, la gestion sans intermédiaire du parc humain par Davos et par les banques. Emmanuel Macron se voit en Grand Remplaceur et adoube Viktor Orban comme son plus net opposant. Il veut faire de la France la dernière forteresse, le dernier champ d’expérimentation des manipulations génétiques de masse, le laboratoire central de la production industrielle de Matière Humaine Indifférenciée. Nous n’en sommes que plus résolus à interrompre ses pratiques de savant fou, les mêmes qui ont déjà ravagé le territoire, dénaturé le peuple et désespéré les citoyens indigènes, en les privant d’une patrie qu’ils puissent vraiment dire leur.


Consulter la liste des communiqués.