Génocide par répartition

Communiqué n° 81 du vendredi 23 août 2019

La France va recevoir cent cinquante des migrants de l’Ocean Viking. Le mouvement ne se ralentit jamais. Les usines à Matière Humaine Indifférenciée exigent leur contingent régulier de chair et d’os, pour les broyer et mélanger avec le stock dont elles disposent déjà. Après le génocide au gaz, le génocide par balles, le génocide à la machette, se poursuit inexorablement la génocide à l’homme, à la masse humaine, avec son lot de déportations continues, sinistrement et cyniquement maquillées en “sauvetage des réfugiés”, pour abuser les peuples hébétés.